Auteur Sujet: attachement affectif  (Lu 17934 fois)

Chris26

  • Invité
attachement affectif
« le: 25 Mars 2011 à 09:12:14 »
Bonjour à toutes et tous,



Veuillez m'excuser si je ne poste pas au bon endroit ou si le sujet à déjà été traité.
Le temps que je familiarise avec le forum et tout ira bien.

J'ai lu ceci sue le site FNAF :

Citer
Le trop grand attachement affectif est une autre raison du retrait des enfants.
Les enfants sont alors mis dans une autre famille d'accueil ou dans un foyer.

Qu'est-ce qu'un trop grand attachement affectif ?
Qui s'en rend juge ?
Pourquoi ?


Bonne journée




Hors ligne mirabelle

  • Plume d'Or
  • **
  • Messages: 3483
Re : attachement affectif
« Réponse #1 le: 25 Mars 2011 à 09:25:26 »
bonjour,

il est jugé un attachement "trop grand", lorsque le ref pense que cet attachement nuit aux rapports parents enfant, c'est-à-dire que les enfants sont pris entre l'amour qu'ils portent parents et celui qu'ils nous portent à nous, ils sont en "conflit de loyauté" et ne peuvent s'investir dans leur famille.


mais le soucis c'est que les ref font un retrait d'enfant quand c'est trop tard au lieu d'aider la famille d'accueil à prendre du recul par une aide psychologique ou des formations sur l'attachement et le détachement.

Bises
Mirabelle

Chris26

  • Invité
Re : attachement affectif
« Réponse #2 le: 25 Mars 2011 à 09:43:44 »
Merci beaucoup, voila qui est clair.
Je suppose que "ref" = "référent-e" de l'enfant pour une quelconque institution ?

Hors ligne Bibi 22

  • Eclaireurs
  • Parchemin des anciens
  • *
  • Messages: 4888
Re : attachement affectif
« Réponse #3 le: 25 Mars 2011 à 10:00:27 »
C'est le référent de l'aide sociale à l'enfance ou de l'institution qui a placé l'enfant. Très vaste débat cette histoire d'attachement........
Actuellement j'acceuille une fillette (5ans) qui fait l'objet d'un projet d'adoption. L'autre jour l'éducateur du service adoption me demandait : comment allez-vous réagir quand S. va partir ????  :gratgrat:  :gratgrat: Je lui ai répondu : je n'en sais absolument rien, je peux pleurer pendant 72 h mais je peux aussi être heureuse et soulagée qu'elle ait enfin des parents, être triste et contente à la fois. Le même éduc, qui vient "mesurer" notre investissement me dit : finalement vous l'aimez comme votre fille ???? NON, je l'aime beaucoup mais pas comme ma fille. Et lui de me répondre : si si vous pouvez le dire, ce n'est pas un  piège que je vous tends  :angry:  :gratgrat: Ce qui veut bien dire que les éduc se font leur propre idée de "l'attachement" et qu'il est difficile de se faire entendre !  :undecided:
Là où il y a une volonté il y a un chemin....

Hors ligne lolaheloise

  • Senior
  • ****
  • Messages: 332
  • Chaque personne a droit à une chance
Re : attachement affectif
« Réponse #4 le: 25 Mars 2011 à 10:02:12 »
Y'a qu'à voir au journal d'hier, le cas de ces 4 enfants dont la mère (atteinte d'un cancer en phase terminale) avait prévu le placement de ces loulous chez des gens qu'elle avait choisi pour leur "qualité humaine". et ben 2 ans après, le CG du Loiret les a retiré et a divisé la fratrie. faut pas chercher à comprendre.
Chaque personne, quelque soit son parcours professionnel et personnel, devrait avoir droit à une chance pour prouver sa valeur.

Hors ligne Bibi 22

  • Eclaireurs
  • Parchemin des anciens
  • *
  • Messages: 4888
Re : attachement affectif
« Réponse #5 le: 25 Mars 2011 à 10:05:17 »
Oui, j'ai vu le cas sur internet. Il semblerait que l'ainée ait eu des problèmes comportementaux (?), les autres enfants ont apparemment été placés dans un village d'enfants. Mais là on ne sait pas grand chose, il se peut aussi que ce soit la famille d'accueil qui ait demandé à interrompre le placement, ce n'est pas précisé.
Là où il y a une volonté il y a un chemin....

Hors ligne anthu

  • Aubergine du Cétacé
  • Parchemin des anciens
  • *
  • Messages: 4905
Re : attachement affectif
« Réponse #6 le: 25 Mars 2011 à 12:59:48 »
oui je pense qu'il faut se méfier de ce que les médias disent car souvent on dis "pauvres gosses" ou "la ref comprend rien"....
mais faut tout savoir! et souvent on est surprit.

quand à l'attachement et surtout le conflit de loyauté, la ref. peut aider ou du moins proposer d'interpeller pour que nous ass fam se fesions aider,
c'est ce qui se passe chez moi, je vois la psy une fois par mois pour justement ce conflit de loyauté qui est entrain de s'installer!!
je pense qu'il faut savoir aussi interpeller!!

Hors ligne mirabelle

  • Plume d'Or
  • **
  • Messages: 3483
Re : attachement affectif
« Réponse #7 le: 25 Mars 2011 à 13:07:36 »
en tous cas, à chaque nouvel accueil je me dis "bon mira, tu arrêtes de t'attacher et tu te blindes, " ben rien à faire, je me laisse toujours avoir!! :embarrassed: c'est grave docteur ????  :shocked: :gratgrat:
Mirabelle

Hors ligne lolaheloise

  • Senior
  • ****
  • Messages: 332
  • Chaque personne a droit à une chance
Re : attachement affectif
« Réponse #8 le: 25 Mars 2011 à 13:22:59 »
Ben, je crois que t'es humaine, ca doit être ça ta maladie, on n'est pas des machines. Ca ne se soigne pas, ce genre de trucs, et y'a pas de médoc pour en guérir.  :kiss2:
Chaque personne, quelque soit son parcours professionnel et personnel, devrait avoir droit à une chance pour prouver sa valeur.

Hors ligne mirabelle

  • Plume d'Or
  • **
  • Messages: 3483
Re : attachement affectif
« Réponse #9 le: 25 Mars 2011 à 13:24:57 »
merci lolaheloise, je ne suis pas un robot, ça c'est le diagnostique qui guérit!!! :cheesy:

gros bisous
Mirabelle

Hors ligne lolaheloise

  • Senior
  • ****
  • Messages: 332
  • Chaque personne a droit à une chance
Re : attachement affectif
« Réponse #10 le: 25 Mars 2011 à 13:32:49 »
Que voulez-vous ma bonne dame, on ne peut pas refaire, je ne dis que des choses qui peuvent se vérifier. Comme dit le test de personnalité que j'ai fait ce matin, je cite "vous êtes réfléchie, vos réponses montrent de grandes qualités de réflexion" Ca m'a tellement fait rire  :lol: :lol5: que ca m'a boosté pour le reste de la journée.
Chaque personne, quelque soit son parcours professionnel et personnel, devrait avoir droit à une chance pour prouver sa valeur.

Hors ligne mirabelle

  • Plume d'Or
  • **
  • Messages: 3483
Re : attachement affectif
« Réponse #11 le: 25 Mars 2011 à 13:37:49 »
et bien,,tu as bien raison, profites en !!

bises
Mirabelle

Hors ligne fossette

  • Plume d'Argent
  • *
  • Messages: 2032
Re : attachement affectif
« Réponse #12 le: 26 Mars 2011 à 11:24:51 »
Et quand il n'y a pas d'attachement?  :undecided: Est ce que ça vous est déjà arrivé?
Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve. Antoine de St-Exupéry

Hors ligne anthu

  • Aubergine du Cétacé
  • Parchemin des anciens
  • *
  • Messages: 4905
Re : attachement affectif
« Réponse #13 le: 26 Mars 2011 à 11:34:32 »
oui je pense, et du coup le placement ne tient pas!! enfin moi c'est ce qui m'ait arrivé, du moins je crois!

Hors ligne fossette

  • Plume d'Argent
  • *
  • Messages: 2032
Re : attachement affectif
« Réponse #14 le: 26 Mars 2011 à 11:44:04 »
Ah, j'aurais aimé revenir sur ce forum avec une bonne nouvelle, vous dire que les choses bougeaient... mais bon j'ai toujours le même "petit" (bientôt 9 ans maintenant) et pas de changement.
Allez, une qui vous fera rire: il a mis 4 jours aux dernières vacances à s’apercevoir que mon second fils était parti (et encore parce que je lui disais qu'il fallait que j'aille le chercher...)  :grin:
Comme j'ai dit à son psy "il vit chez nous mais pas avec nous"
Je crois qu'on pourrait tous avoir un accident, il râlerait juste parce qu'il n'y aurait plus personne pour lui faire à manger et lui laver son linge... :shocked:  :shocked:
Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve. Antoine de St-Exupéry

Hors ligne Bibi 22

  • Eclaireurs
  • Parchemin des anciens
  • *
  • Messages: 4888
Re : attachement affectif
« Réponse #15 le: 26 Mars 2011 à 12:07:21 »
Ha oui Fossette je pensais justement à toi parce qu'un petit moment sans nouvelle. Je crois que malheureusement il n'y a pas grand chose à attendre de ton petit, il faudra des années de psycho et encore pour l'en sortir (et c'est pas sur)  :gratgrat: Alors courage à toi pour continuer cet accompagnement, tu sembles avoir pris du recul par rapport à tes espoirs et attentes et je crois que c'était le mieux à faire.  :wink:
Là où il y a une volonté il y a un chemin....

Hors ligne fossette

  • Plume d'Argent
  • *
  • Messages: 2032
Re : attachement affectif
« Réponse #16 le: 26 Mars 2011 à 21:06:24 »
Merci Bibi pour ta réponse,
j'ai un petit coup de mou en ce moment car j'ai eu l'impression que quelque chose se passait dans sa tête et finalement, ça n'était qu'une illusion. C'est difficile de partager le quotidien d'un enfant depuis 9 mois avec lequel il n'y a aucun échange. Il est coopérant uniquement en apparence (oui,oui...), égocentrique  :shocked:  et j'ai l'impression de parler au mur. :tongue:
Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve. Antoine de St-Exupéry

Hors ligne papadaccueil

  • Accro
  • ***
  • Messages: 151
Re : attachement affectif
« Réponse #17 le: 26 Mars 2011 à 23:30:10 »
Je crois que l'attachement est normal et même indispensable. Après, ce qui se passe, ce sont les histoires de nœuds qui nous attachent... Il ne faut pas tout étouffer en les serrant de trop; il ne faut pas s'emmêler dedans et ne plus savoir comment s'en sortir (ça devient un "sac de nœuds"); mais sans attaches,  pas de fil pour tendre des passerelles, et pas de lien, pas de respect, pas d'échange, le vide... impossible.
Il faut s'attacher mais connaitre l'art de nœuds et savoir les serrer ou les élargir quand il le faut, et surtout savoir les détacher au bon moment, même si les marques de l'attache restent profondément gravées dans le cœur, c'est normal.
Je me suis laissé aller à la poésie ce soir, peut-être parce que les nœuds et les cordages m'inspirent (j'ai un bateau), ou parce que je suis en attente d'un nouveau tout petit auquel je commence déjà à m'attacher avant de le connaitre ?

Plus sérieusement, pour Chris26, il y a parfois des familles d'accueil qui s'"approprient" beaucoup d'un enfant, en étant plein de bonnes intentions. C'est tout mignon quand ils sont petits et s'ils appellent leur famille d'accueil "papa et maman", tout le monde trouve ça craquant. Et puis vient la crise d'adolescence et l'enfant veut
un peut rentrer dans le modèle de ses parents, "essayer" ce milieu, et c'est la panique, l'incompréhension de la gentille famille d'accueil et un énorme conflit de loyauté chez le jeune devant les remous qu'il provoque. J'ai connu une pré ado de 13 ans, dont on sentait bien un rapprochement d'avec sa maman, et à qui il fallait laisser la porte ouverte vers ses choix personnels, même celui du type de vie de sa maman. Et les TS on préféré la séparer en provoquant du mal chez elle et sa famille d'accueil, mais je suis sûr que plus tard, ça aurait explosé quelque part, soit dans la famille d'accueil, soit dans la tête de la gamine, ils se considéraient trop comme le modèle unique de parents parfaits et ne pouvaient pas entendre son appel vers d'autres horizons, si loins du leur. Il faut être très ouverts à tous les styles de vie pour être famille d'accueil.

Hors ligne fossette

  • Plume d'Argent
  • *
  • Messages: 2032
Re : attachement affectif
« Réponse #18 le: 28 Mars 2011 à 09:47:03 »
papadaccueil, c'est très agréable de te lire et c'est tellement vrai.  :smiley:
Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve. Antoine de St-Exupéry

Hors ligne Bibi 22

  • Eclaireurs
  • Parchemin des anciens
  • *
  • Messages: 4888
Re : attachement affectif
« Réponse #19 le: 28 Mars 2011 à 10:35:29 »
Pour en revenir à cette question est-il indispensable d'aimer l'enfant accueilli, en ce qui me concerne je n'ai toujours pas, après plus de 13 ans la réponse. J'ai souvenir de mon premier accueil, bébé de 3 mois, accueillie pendant 9 ans. Avec le recul je n'ai pas le sentiment d'avoir aimé cette enfant, cependant j'ai fait du bon boulot avec et même si je ne peux pas affirmer l'avoir aimé, j'ai eu suffisamment d'intérêt et de désir pour elle pour l'accompagner durant ces neuf années malgrè des épisodes diffciles et même très difficiles. Les sentiments que nous inspirent un enfant sont-ils nécessairement de l'amour ? Et l'amour comment se définit-il ? C'est tellement vaste et complexe ? On aime SES enfants, on aime sa voisine, on aime le chocolat...avec un gouffre de différence d'amour. C'est vrai que quand on les aime, quand on y est "attaché" les choses sont plus faciles puisque cet amour nous permet l'acceptation, mais dans le projet d'accompagnement de l'enfant l'amour est-il réellement indispensable pour mener à bien notre travail ? La compassion, l'empathie, l'intérêt, le désir ne sont-ils pas des moteurs suffisants ? Vaste débat  :wink:
Là où il y a une volonté il y a un chemin....