Auteur Sujet: Devoirs du conjoint  (Lu 7061 fois)

Hors ligne PaPaPouet

  • Accro
  • ***
  • Messages: 130
  • Le plus important, c'est le petit déjeuner...
Devoirs du conjoint
« le: 18 Juillet 2013 à 23:46:44 »
Voici la première d'une longue liste d'interrogations mentionnée lors de ma présentation.
J'opte finalement pour des sujets en patchwork afin de fondre mes nombreuses demandes dans la masse.



Malgré les nombreux sujets sur le rôle du conjoint, je reste sur un sentiment de simple appréciation personnelle de sa fonction au sein de la Famille d’accueil.

Ce n'est pas tant sur ce qu'il est en droit de faire que sur l'ampleur qu'il peut (doit?) prendre dans dans le tissage du nid provisoire.

Certes, il y a la participation à l'éducation et à la gestion du quotidien et bien entendu le partage des tâches car tout prend du volume à l'arrivée d'un enfant.

Mais jusqu'où le conjoint (la conjointe dans mon cas) peut se permettre d'aller dans sa participation à l'accueil ?

Par exemple dans le cas d'une sortie le conjoint peut-il assumer seul l'encadrement des enfants sans commettre une faute vis à vis de l'engagement professionnel de son concubin?
Aller acheter le pain, évidement, je me doute. Mais une journée entière? Une semaine de vacances?

Là se trouve la notion de profondeur du rôle auquel je n'ai malheureusement pas trouvé de réponse précise.

Doit-on demander une sorte de dérogation dans les cas particuliers? Un avenant au contrat de travail? Est-ce tout simplement proscrit à partir d'une certaine limite dans le temps? Cette limite est-elle clairement établie?

Merci pour vos réponses

Cordialement, PapaPouet

Hors ligne Clarinette

  • Animateurs
  • Parchemin des anciens
  • *
  • Messages: 8346
Re : Devoirs du conjoint
« Réponse #1 le: 19 Juillet 2013 à 08:15:48 »
Coucou papapouet

Alors, chez nous le conjoint signe le contrat d'accueil avec l'assistant familial, il est désigné comme première personne ressource (nous pouvons avoir 2 personnes ressources par enfant)

Oui, je peux m'absenter pendant 8 jours, moi je dois me signaler en congés à ma direction et payée comme de bien entendu  et mon conjoint sera indemnisé des jours d'entretiens pour les enfants mais pas de son travail car il n'est pas salarié.

Pour son rôle éducatif au niveau des enfants, notre employeur est clair la dessus. Nous sommes une famille d'accueil et un modèle de famille, le conjoint a le droit de donner son sentiment vis a vis du comportement de l'enfant, de le gronder, ou de punir, de le féliciter.

Il peut aussi l'emmener avec lui faire une activité mais le véhicule doit être assuré pour et je dois le signaler à mon employeur si c'est en dehors du département.

Chez nous encore car cela est propre à chaque département, le conjoint est invité à la commission technique annuelle pour l'orientation de l'enfant et son suivi prise en charge .

Moi j'y vais seule car je ne veux pas l'avoir dans mes pattes :grin: mais certaines collègues apprécient d'être accompagnées par leur mari

Voila ce qui me vient pour le moment à ce sujet

Hors ligne PaPaPouet

  • Accro
  • ***
  • Messages: 130
  • Le plus important, c'est le petit déjeuner...
Re : Devoirs du conjoint
« Réponse #2 le: 19 Juillet 2013 à 10:17:30 »
Encore une réponse précise de ta part, je te remercie Clarinette.

Mes craintes n'étaient donc pas justifiées, j'imaginai un cadre plus restrictif pour la garde des enfants accueillis.

Non pas que j'ai besoin d'être seul, mais certaines de mes activités, une en particulier, réclame une exclusivité de temps sur plusieurs jours consécutifs et à l'extérieur de mon domicile. J'avoue que j'aurais eu du mal à faire l'impasse sur ces activités même si ce n'est que peu de fois dans l'année.

Et puis ces activités ne sont pas réellement adaptés pour les petits enfants. (Dormir en extérieur, fatigue physique, matériel qui peut être blessant etc).
Bien sur, une fois l'age requis et sur demande de leur part, je serais ravi de les faire participer  :azn:

Hors ligne Hanane

  • Habitué
  • **
  • Messages: 77
Re : Re : Devoirs du conjoint
« Réponse #3 le: 19 Juillet 2013 à 10:49:38 »
.

Non pas que j'ai besoin d'être seul, mais certaines de mes activités, une en particulier, réclame une exclusivité de temps sur plusieurs jours consécutifs et à l'extérieur de mon domicile. J'avoue que j'aurais eu du mal à faire l'impasse sur ces activités même si ce n'est que peu de fois dans l'année.

Et puis ces activités ne sont pas réellement adaptés pour les petits enfants. (Dormir en extérieur, fatigue physique, matériel qui peut être blessant etc).
Bien sur, une fois l'age requis et sur demande de leur part, je serais ravi de les faire participer  :azn:

Si ce que j'ai souligné en gras est régulier, je crains fort que tu ne puisses avoir un accord de ton futur hypothétique employeur. Nous accueillons des enfants qui réclament des prises en charges particulières, des rendez-vous à droite, à gauche, une attention de notre part continue et régulière.

C'est un métier prenant qui implique une grande disponibilité. Le conjoint peut dépanner de manière épisodique et exceptionnelle. Il ne peut en aucun cas se substituer à nous de la manière dont tu le décris.

Ensuite, faire participer les enfants à tes activités. Oui, si les parents et l'Institution te l'autorisent. N'oublions pas que ce ne sont pas nos enfants et que notre profession est un vrai métier, pas un passe-temps ...
Si tu donnes un poisson à un homme, il mangera un jour. Si tu lui apprends à pêcher, il mangera toujours. (Lao-Tseu)

Hors ligne PaPaPouet

  • Accro
  • ***
  • Messages: 130
  • Le plus important, c'est le petit déjeuner...
Re : Devoirs du conjoint
« Réponse #4 le: 19 Juillet 2013 à 14:15:13 »
Merci pour cette intervention Hanane,

Je suis volontairement resté évasif dans mes activités afin de suivre les conseils d'anonymat préconisés sur ce forum, et peu être que cela donne un résultat ambigu.

Je me permets de développer mon message précédent afin de comprendre si ton message, sommes toutes réellement pertinent, correspond à ma situation. Ton avis m’intéresse sincèrement.  :azn:

Tout d'abord, ces activités sont des loisirs.
L'une d'entre elle n'est absolument pas indispensable, mais n'engage que peu. D'ailleurs une personne de ma famille qui est AssFam pratique elle-même cette activité avec moi. J'y mettrais un terme sans aucun regret si elle venait interférer avec ma situation professionnelle dans le cas d'un placement.

La seconde est plus envahissante pour peu qu'on la pratique assidument, mais la fréquence de cette activité est à mon entière discrétion, et le rythme auquel je la pratiquerais serait régie par les besoins de présence que réclame cette profession, bien évidement.
Ce loisir ne demande des jours consécutifs qu'en pleine saison (été) mais sur 2 à 4 jours. S'il n'est possible d'exercer cette activité que durant les congés payés qu'on voudrait bien m'accorder, j'en suis conscient, alors soit. Une fois par an suffira, voire plus du tout s'il le faut.

En revanche, je voudrais rebondir sur le "passe-temps". Loin de moi l'idée d'avoir considéré cette profession comme un loisir ou un essai professionnel. Si mes propos t'ont conduit à cette analyse, je m'en excuse, je me suis peu être mal exprimé.

Si tu as (et je t'en remercie dans ce cas) prit la peine de lire mes autres sujets tu as peu être compris que j'avais moi-même été pris en charge par la DASS (à l'époque).
Je pense au vu de mon vécu avoir une bonne idée de ce qu'est le manque de présence, et je t'assure que l'idée de faire passer mes loisirs avant le bien être d'un enfant ne m'a même pas effleuré l'esprit.

J'espère que mon engagement dans ce forum, certes récent, mais plutôt violent, convenons en   :azn: , porte gage de ma volonté de bien agir tandis que ce projet n'est même pas décidé fermement, et que nous nous sommes donné le temps de la réflexion. J'ajoute que cette idée a germé dans notre esprit suite à une conversation que nous avons eu en 2007.

En espérant te lire prochainement, et je vous remercie encore pour le temps que vous accordez à mes questionnements  :angel:
« Modifié: 19 Juillet 2013 à 14:17:48 par PaPaPouet »