Administration

Auteur Sujet: avez vous l'impression d'avoir sacrifié vos enfants???  (Lu 9879 fois)

Hors ligne famille du coeur31

  • Senior
  • ****
  • Messages: 351
Re : avez vous l'impression d'avoir sacrifié vos enfants???
« Réponse #20 le: 13 Juin 2014 à 21:29:24 »
Et du coup d'accepter des enfants de moins de 3 ans (voir moins)pour un 1er agrément et surtout quand les notres ont moins de 6 ans cela peut il limiter "les dérives" que vous citez plus haut ou fait allusion?je pense aux agressions, violences et troubles sexuels? 

Si la psy nous la conseillé et mis en gros sur mon dossier c'est que cela doit avoir une importance l'age de l'enfant au moment du début d'acceuil? qu'en pensez vous??

Je veux bien croire que certaines crises, dire ou gestes  doivent etre tres choquants pour des enfants comme les notres n'ayant pas subis de violences et qui sont né comme je dis "dans une bulle"...

Ma famille est au courant car nous nous réunissons souvent...chez les pieds noirs toutes les occasion st bonnes pour etre en famille lol

Je les informe souvent (les adultes) des troubles que les enfants que j'accueillerais pourrais avoir...des cas particuliers... tous les cas concrets dont nous avons parlé avec la psy...je ne les épargne pas...je ne veux pas qu'ils soient choqué ou repoussé par certaines attitudes




Hors ligne carabouille

  • Plume de Bronze
  • **
  • Messages: 1393
Re : avez vous l'impression d'avoir sacrifié vos enfants???
« Réponse #21 le: 13 Juin 2014 à 22:18:03 »
Je ne veux pas décourager mais même à 3 ans, il y a des risques, morsures, et compagnie, princesse que j'accueillais était bannit des garderies, elle mordait à sang les enfants, tirait les cheveux, poussait, elle donnait des coups avec les jouets ect ...
Cela dit, il y a aussi des accueils agréables, j'ai ma cracotte qui est adorable, grand L aussi quand il veut ou je dirais quand il peut  :gratgrat: après selon leur histoire ...

Hors ligne Moon

  • "Dans tous les âges l'exemple a un pouvoir étonnant ; dans l'enfance, l'exemple peut tout."
  • Plume de Bronze
  • ***
  • Messages: 1574
Re : avez vous l'impression d'avoir sacrifié vos enfants???
« Réponse #22 le: 13 Juin 2014 à 22:45:39 »
Oui en effet, tout est possible. Je l'ai vu de mes propres yeux avec l'accueillie de 5 ans d'une collègue. Un cas psychiatrique sans aucun doute. Et il y a Mélusine avec ses troubles déconcertants voire très gênants pour nos ados mais d'une telle gentillesse, d'une telle poésie, si pleine de vie que finalement ils ne peuvent que craquer  :azn:
Et elle va beaucoup mieux au bout de deux mois. La psy a trouvé ses progrès fulgurants. Nous aussi  :smiley: Tant mieux.
Oui tout est possible comme le fait de pouvoir dire "Non" quand on le sent pas, quand ça passe pas, quand c'est trop. Les posts de Carabouille sur Princesse sont très éloquents à ce sujet. J'en ai eu froid dans le dos. Et forcément qu'on préfère gérer même si c'est pas évident, de tels soucis actuels qu'un cas désespérément inaccessible comme Princesse ou la gamine que j'ai rencontrée.
« Ce que l'on apprend durant l'enfance est mieux gravé que dans la pierre. »
Proverbe chinois

Hors ligne Clarinette

  • Animateurs
  • Parchemin des anciens
  • *
  • Messages: 8346
Re : avez vous l'impression d'avoir sacrifié vos enfants???
« Réponse #23 le: 18 Juin 2014 à 08:38:56 »
Je n'ai pas répondu de suite à ce sujet , faute de temps , ce mois de juin étant bien chargé pour moi , de plus , je voulais prendre le temps de développer car pour moi, c'est une question cruciale et centrale qui a été posé là:

Non je n'ai pas l'impression d'avoir "sacrifié" mes enfants mais au contraire de les avoir toujours "privilégié"

Moi aussi , je trouve que le mot sacrifié est trop fort mais c'était sans doute pour imager...

Quand on accueille les enfants des autres chez soi , qu'on a la mission d'éducation , d'épanouissement personnel, de développement physique et psychologique , du suivi santé et scolaire , il faut savoir que l'on va automatiquement au devant d'un bouleversement familial, de nos habitudes de vie , de nos amis et connaissances , de nos sorties etc...

Chaque nouvel accueil perturbe et bouscule cet équilibre retrouvé , rien n'est jamais acquis dans ce métier , tout dépend de nos accueillis , comment ils se posent et se sécurisent chez nous, de comment ils se saisissent de notre modèle de famille  , ce métier est difficile , mais pas impossible

Je crois surtout qu'avant d'accueillir et de commencer ce métier , il faut bien être sûr de la solidité de notre noyau familial , c'est fondamental.

Être conscient aussi que nous devons être forte en tant qu assfam ....il nous faudra gérer tout un tas de problème de place que ce soit au niveau des accueillis mais aussi de nos enfants....les réassurer sur leur place a eux ...

Il faudra aussi bien garder en tête que c'est notre travail , que ces enfants là sont de passage même si il reste 10 ans .'.ce ne sera qu'un passage dans notre vie professionnelle ....pour toutes ces raisons là, mes filles sont et restent ma priorité , je suis à l'écoute et elles le savent

5 ans que j'accueille et une belle harmonie est installée désormais , les débuts ont été houleux comme chez chacune d'entre vous  , j'ai la chance de ne pas avoir eu de Turn over , ce sont les même accueils depuis le début .'.il faut laisser le temps au temps car avec lui on arrive à des évolutions et des résultats qui font que la vie semble plus douce

Pour les relais que j'avais accepté un peu comme un challenge, ce n'était pas le bon compromis pour notre cellule familiale (inclus les accueillis permanents) , l'atmosphère à la maison était devenue lourde , c'était compliqué avec lolita 15 ans qui nous arrivait avec un passé tumultueux et qui s'amusait à faire voler notre équilibre en éclat ....la petite tristana elle , c'était l'accueil de trop , trop de travail pour clarinette qui se sentait proche du burn out....

Donc la solution a été  l'arrêt ! Plus aucun relais régulier , j'ai mis fin à ces deux contrats . Faut être clair aussi dans notre boulot sur ce qu'on est capable d'encaisser ou pas ...

Car pour le coup , avec 5 accueils au total , je n'avais plus de place pour mes filles .....elles l'ont senti et me l'ont fait savoir par un mauvais comportement , des résultats scolaires en baisse ....j'ai redressé la barre et j'ai renoncé à lolita après 9 mois d'accueil relais avec vacances ....pourtant je dirais presque "à regret" car j'avais commencé a trouver sa corde sensible et elle était , pour moi, dans une phase ou elle se saisissait de ce que je pouvais lui apporter , elle était moins dans la provoc....

Mais l'équilibre de mes filles (et celle de mon gentil mari qu'il ne faut pas oublier ) passant avant , j'ai mis fin à cet accueil et tout est redevenu calme et tranquille à la maison.

Je connais des collègues assfam qui ne veulent pas lâcher . Flattées car le service a pensé à elle pour telle ou telle mission , elles n'ont plus conscience des enjeux et des dégradations au sein de leur noyau familial ....et là , c'est la cata et on peut parler de massacre familial ....car faut pas rêver , parfois ça se dégrade tellement que ça devient irréversible ...

J'en connais une qui , comme moi, à trois accueils permanents , et qui jonglent , comme moi à une maudite époque, avec 2 relais régulier....ce qui fait que cette brave dame est à fond h24 (comme j'ai pu l'être également , je ne lui lance pas la pierre)

Elle a deux enfants  à elle qu'elle néglige , elle le dit elle même ....car elle n'a plus le temps ...
Ses enfants vont mal , vivent mal l'accueil familial , ils en ont marre et le disent à mes deux filles qui , elles, voient les choses différemment ....

Ma collègue avec qui je ne me gêne pas et à qui je disais l'importance de se ménager du temps "que" pour sa propre famille (weekend , resto , sortie parc ou autres) me disait qu'elle n'avait pas les moyens d'arrêter aucun accueil et de faire des sorties ....

Et oui, ça reste un travail et une source de revenus bien qu'on nous rabâche  à tord et à travers que l'on ne travaille pas comme assfam pour l'argent !

Moi je dis SI!!!!

Et encore plus depuis la crise économique de 2008 dont on essuie encore à l'heure actuelle les méfaits !!!

C'est un travail et on a tous besoin de rémunération et oui, il y a aujourd'hui des assfam qui sont surbookées , avec plus de 5 accueils avec les relais , proches du burn out et qui ne peuvent pas financièrement lever le pied car le mari a perdu son job , ou qu'il n'y a plus de mari d'ailleurs car pas mal de divorce aussi dans les familles d'accueil

C'est une réalité du métier qu'il faut savoir prendre en compte pour essayer de répondre à la question initiale du post

Ce fameux "sacrifice" de nos enfants pourraient être en fait , pour certaines familles , un peu comme un passage incontournable, suite a tous ces paramètres relevés plus haut et  que cela pourrait être difficile de redresser la barre

Heureusement pour moi, j'ai su sortir de cette spirale infernale que sait devenir notre travail , j'appelle vraiment les nouvelles surtout à la vigilance ....bonne chance à toutes et faites au mieux


Hors ligne sissi59

  • Senior
  • ****
  • Messages: 461
  • Petit à petit l'oiseau fait son nid
Re : avez vous l'impression d'avoir sacrifié vos enfants???
« Réponse #24 le: 18 Juin 2014 à 08:56:22 »
Merci Clarinette , ça aide beaucoup , @ bientot :wink:

Hors ligne Bibi 22

  • Eclaireurs
  • Parchemin des anciens
  • *
  • Messages: 4888
Re : avez vous l'impression d'avoir sacrifié vos enfants???
« Réponse #25 le: 18 Juin 2014 à 09:21:38 »
En sachant que quelle que soit notre vigilance, notre écoute, notre amour, la ré-assurance, le dialogue, parfois l'enfant, notre enfant, ne peut pas entendre. C'est au delà de sa raison, au delà de ses possibilités, et on continue pour diverses raisons, l'argent en est une mais aussi notre sentiment de culpabilité, avec le sentiment non pas de sacrifier notre enfant mais celui qui nous a été confié et dont raisonnablement il faudrait savoir se séparer... Ce n'est pas si simple et parfois même quand tous les ingrédients sont présents les choses ne s'apaisent pas.
Parler, expliquer, dire, redire, interroger, savoir entendre avant d'embarquer son (ses) enfants. En ce qui me concerne c'est surement ce que je n'ai pas sû faire suffisamment AVANT d'accueillir, peut-être ai-je plus penser à mon propre désir qu'aux ressentis de ma fille.... Ai-je imaginé qu'à trois ans elle ne pouvait pas comprendre ?
Je n'en sais rien, mais le clé est peut-être là, ne pas idéaliser, être claire, et décoder ce que montrent nos enfants, éventuellement repousser le projet..... C'est difficile, mais avec le recul je n'hésiterais pas une seconde car dans MON parcours, oui, j'ai bien le sentiment d'avoir sacrifié (le mot est trop fort peut-être ?) ma fille, et je le regrette. Et tout ce qu'elle a pû avoir de "beaucoup" sur le plan matériel, le fait qu'elle sâche qu'elle était notre priorité, notre amour inconditionnel n'ont pas suffit à la rassurer et à lui faire vivre sereinement mes premières années d'accueil où elle a été mise à mal....
Je ne veux pas faire peur, simplement tirer une sonnette d'alarme et de vigilance.
Là où il y a une volonté il y a un chemin....

Hors ligne rosy

  • Plume de Bronze
  • ****
  • Messages: 1975
Re : avez vous l'impression d'avoir sacrifié vos enfants???
« Réponse #26 le: 18 Juin 2014 à 10:15:16 »
merci clarinette, bibi les filles pour vos témoignages.
J'y pense aussi car j'ai déjà eu des commentaires de ma fille MAIS je lui ai dit aussi que c'était MON travail, qu'ils vivaient aussi avec ce jeune au quotidien MAIS que cela aussi nous permettait d'avoir un salaire, d'avoir du temps de dispo sur pas mal de choses pour eux : les devoirs, des sorties pendant certains week end de mon jeune etc etc.
Là elle comprend mieux.

Et c'est pour ces raisons là que je ne souhaite pas avoir d'accueil à temps complet pour l'instant et qu'au pire un relais exceptionnel 1 mois/an en plus le temps que mes enfants sont jeunes et qu'ils ont besoin de moi. :azn: et puis moi aussi j'ai envie de profiter d'eux aussi en même temps car les années défilent tellement vite.
« Modifié: 18 Juin 2014 à 10:16:58 par rosy »

Hors ligne Clarinette

  • Animateurs
  • Parchemin des anciens
  • *
  • Messages: 8346
Re : avez vous l'impression d'avoir sacrifié vos enfants???
« Réponse #27 le: 18 Juin 2014 à 10:39:40 »
Oui bibi , tu soulèves un point important , l'âge de nos enfants quand on démarre
C'est à prendre aussi en considération

Moi les miennes avaient 9 et 10 ans quand j'ai démarré

Avant , je n'aurais pas pû.

 Avec mon ancien travail , je m'organisais pour participer activement à leur vie scolaire , je donnais des cours d'informatique à titre bénévole au sein de l'école privé , j'accompagnais pour toutes sorties , bibliothèque , gymnase, sorties voyages , challenge sportif , j'étais sur tous les fronts

Sans parler de leur danse classique , les gala , j'aidais en coulisse , à la confection des costumes , toutes les excuses étaient bonnes pour être là , près d'elles , j'ai vraiment été présente , mon patron de l'époque qui est un ami me permettait ces temps libres que je rattrapais ensuite en amenant du travail à mon domicile , on s'arrangeait.

Elles en gardent un excellent souvenir , cela a été aussi le ciment de notre relation je pense ....aujourd'hui , je fais moins mais les besoins sont moindres aussi en tenant compte de leur autonomie grandissante ....j'en ai une qui va en internat l'année prochaine snif  :cry: :cry: :cry: ou sont mes belles années ???  :embarrassed:

Enfin ça c'est une autre histoire ....

Donc voilà , c'est vrai que comme le dit bibi, c'est difficile d'analyser ce qui a été , ce qui n'a pas été , ce qu'on a manqué , ce qu'on peut améliorer ou rattraper.....mais c'est la vie qui veut ça , une remise en question de soi permanente , de nos codes et valeurs et essayer de comprendre ce qui se passe dans la tête de nos propres enfants, nous qui sommes professionnelles et formées à comprendre ce qui se passe dans la tête de nos accueillis ...

Hors ligne patricia751

  • P'tit Nouveau !
  • *
  • Messages: 42
Re : avez vous l'impression d'avoir sacrifié vos enfants???
« Réponse #28 le: 18 Juin 2014 à 12:29:46 »
Bonjour à toutes, personnellement il y a quinze ans j'avais entrepris les démarches pour devenir assfam et en fait j'avais laissé tomber. A ce jour, mon conjoint et moi même  excerçons ce très beau métier et nous avons 4 accueillis. J'ai trois grands enfants qui sont, et ils en ont conscience, ma priorité et auxquels je réserve des temps chacun leur tour, seul avec moi. Vu le temps et l'attention que nous consacrons à nos accueillis je n'ai aucun regret d'avoir interrompu mes démarches à l'époque, ce n'étais pas le moment pour moi.Voilà pour mon témoignages.Bises

Hors ligne famille du coeur31

  • Senior
  • ****
  • Messages: 351
Re : avez vous l'impression d'avoir sacrifié vos enfants???
« Réponse #29 le: 18 Juin 2014 à 16:34:24 »
merci pour tous vos témoignages je n'ai pas eu le temps de toute vous lire mais je reviendrais ce soir si je le peux..j'ai pris qq notes déjà .mais je compté quand meme vous remercier d'avoir pris 5/10 minutes pour répondre à mes interrogations...j'ai bien dit lors de l'entretien d'embauche que nous comptions à 1 semaine par an à partir qu'en famille...elle l'a noté est ce bien ou pas je ne sais pas on verra mais je veux etre transparente et honnete ds mes limites d'accueil...

A ce soir j'espere

Hors ligne Clarinette

  • Animateurs
  • Parchemin des anciens
  • *
  • Messages: 8346
Re : avez vous l'impression d'avoir sacrifié vos enfants???
« Réponse #30 le: 18 Juin 2014 à 19:55:54 »
C'est toujours très bien de spécifier d'entrée de jeu que tu souhaite consacrer du temps qu'à ta famille

C'est un vrai métier et tu prouves que tu l'as bien compris en précisant tes limites d'accueil

Ils recherchent de vraies professionnelles au jour d'aujourd'hui et ton questionnement présage vraiment un bon élan vers cette professionnalisation

On sent une motivation chez toi mais aussi une certaine lucidité

Bravo , l'idéalisation est très mal perçue , on demande aujourd'hui aux candidats d'être informée , motivée , pour toi ça devrait le faire  :wink:

Hors ligne famille du coeur31

  • Senior
  • ****
  • Messages: 351
Re : Re : avez vous l'impression d'avoir sacrifié vos enfants???
« Réponse #31 le: 19 Juin 2014 à 10:45:37 »
En sachant que quelle que soit notre vigilance, notre écoute, notre amour, la ré-assurance, le dialogue, parfois l'enfant, notre enfant, ne peut pas entendre. C'est au delà de sa raison, au delà de ses possibilités, et on continue pour diverses raisons, l'argent en est une mais aussi notre sentiment de culpabilité, avec le sentiment non pas de sacrifier notre enfant mais celui qui nous a été confié et dont raisonnablement il faudrait savoir se séparer... Ce n'est pas si simple et parfois même quand tous les ingrédients sont présents les choses ne s'apaisent pas.
Parler, expliquer, dire, redire, interroger, savoir entendre avant d'embarquer son (ses) enfants. En ce qui me concerne c'est surement ce que je n'ai pas sû faire suffisamment AVANT d'accueillir, peut-être ai-je plus penser à mon propre désir qu'aux ressentis de ma fille.... Ai-je imaginé qu'à trois ans elle ne pouvait pas comprendre ?
Je n'en sais rien, mais le clé est peut-être là, ne pas idéaliser, être claire, et décoder ce que montrent nos enfants, éventuellement repousser le projet..... C'est difficile, mais avec le recul je n'hésiterais pas une seconde car dans MON parcours, oui, j'ai bien le sentiment d'avoir sacrifié (le mot est trop fort peut-être ?) ma fille, et je le regrette. Et tout ce qu'elle a pû avoir de "beaucoup" sur le plan matériel, le fait qu'elle sâche qu'elle était notre priorité, notre amour inconditionnel n'ont pas suffit à la rassurer et à lui faire vivre sereinement mes premières années d'accueil où elle a été mise à mal....
Je ne veux pas faire peur, simplement tirer une sonnette d'alarme et de vigilance.

comment s'est identifié son mal être(ta fille) est t elle suivi par un professionnel? combien avez tu d'accueil en simultané a cette époque? pour ce qui est de décoder ce que ne montrent pas nos enfants ca je connais...avec ou sans ce métier j'ai appris... d'autant plus en étant ass maternelle ca aide...car nous devons aussi faire attention surtout que j'accueille 3 enfants en journée en plus de mes deux (6 ans 1/2 et 15 mois) donc ils partagent les calins et le temps...toujours pas évident avec le petit dernier...